BLOGUE CITOYEN

GRAFFICI.CA présente ici son équipe de blogueurs, des citoyens de divers horizons, qui vous surprendront par leurs billets, leurs récits et leurs poésies bien sentis, diversifiés et accessibles.
Pour prendre votre tour dans vos lettres ouvertes... Écrivez à redaction@graffici.ca.

NOTE DE LA RÉDACTION

Les blogueurs sur GRAFFICI.CA ne sont pas à l'emploi de l'entreprise. Ils ont tous accepté de s'engager, bénévolement, pour apporter une diversité de point de vue dans notre média. Les opinions véhiculées dans ces textes n'engagent que leur signataire. Il en va de même pour les lettres ouvertes.

Jacob
Gaspésie

Jacob

28 janvier, 22h01 Par : Robert Arsenault, blogueur

BONAVENTURE, janvier 2019 – Jacob est un homme qui doit bien, aujourd’hui, avoir franchi la quarantaine, même si son apparence physique, due à son état de santé physique et mentale, le fait passer pour beaucoup plus vieux. Déjà très jeune, à l’aube de la vingtaine, il avait reçu, après quelques visites et séjours plus ou moins prolongés en psychiatrie, un diagnostic de schizophrénie.

Leur histoire
Gaspésie

Leur histoire

6 janvier, 19h43 Par : Pascal Alain, chroniqueur

CARLETON-SUR-MER – Un nouvel ouvrage vient combler un vide dans la grande bibliothèque gaspésienne, celui de l’histoire des premiers peuples à avoir habité l’Est du continent. Le Secrétariat Mi’gmawei Mawiomi a fait paraître, en français, le livre Notre histoire. Notre chroniqueur Pascal Alain nous en parle.

L’équipe de l’URLS GÎM est partie jouer dehors!
Gaspésie

L’équipe de l’URLS GÎM est partie jouer dehors!

20 décembre, 11h40 Par : Marjolaine Mineau, Unité régionale loisir et sport

CAPLAN, décembre 2018 – Construire des bonhommes de neige, enfourcher un fatbike, fabriquer des igloos et des forts, aller marcher avec le chien et les amis, créer des anges dans la neige, dévaler les pentes de ski, s’émerveiller dans une grotte de glace, se balader en raquettes, suivre les traces d’animaux plus ou moins mystérieux, grimper une montagne en peaux de phoques, glisser et se chamailler sur les buttes de neige, festoyer autour d’un feu de camp hivernal…

Médiocratie
Gaspésie

Médiocratie

6 décembre, 09h27 Par : Guy Dugas, blogueur

MARIA, décembre 2018 – Le mode de scrutin actuel permet-il aux citoyens d'être représentés équitablement lors des élections provinciales ou fédérales ? Cette méthode de suffrage, dite uninominale majoritaire à un tour, est toujours en vigueur même si plusieurs politiciens ont promis de la modifier.

Le Dr Bonnier Viger témoigne de son expérience comme patient
Gaspésie

Le Dr Bonnier Viger témoigne de son expérience comme patient

5 décembre, 15h03 Par : Yv Bonnier Viger, directeur régional de santé publique GIM

GASPÉ – Le Dr Yv Bonnier Viger, directeur régional de santé publique Gaspésie-Les Îles, a été hospitalisé à la mi-novembre pour des problèmes cardiaques. Il témoigne de son expérience de soins dans le réseau hospitalier, où il a été « émerveillé » par la patience, le respect et la finesse du personnel. 

Pour un hommage posthume à Claude Allard
Gaspésie

Pour un hommage posthume à Claude Allard

13 novembre, 18h46 Par : Jules Bélanger, citoyen

GASPÉ, novembre 2018 – Jules Bélanger propose de donner le nom de Claude Allard au nouvel immeuble de 25 logements pour personnes vulnérables érigé à Gaspé par le Centre de ressourcement, de réinsertion et d’intervention (CRRI). Il rappelle le rôle joué par ce Gaspésien auprès des « blessés » de la vie pendant la majeure partie de ses 93 ans de vie, qui ont pris fin en 2015.
 

La lanterne de Diogène
Gaspésie

La lanterne de Diogène

6 novembre, 14h17 Par : Robert Arsenault, blogueur

BONAVENTURE, octobre 2018 – Notre blogueur Robert Arsenault a trouvé rafraîchissante la démission du ministre français de la Transition écologique, en ondes à la radio à la fin de l’été. Un exemple d’honnêteté et de transparence qu’il faut chercher, lanterne à la main, comme Diogène dans la Grèce antique.

La Gaspésie dans la spirale électorale
Gaspésie

La Gaspésie dans la spirale électorale

28 septembre, 16h11 Par : Pascal Alain, chroniqueur

CARLETON-SUR-MER, septembre 2018 – Nous voici à nouveau à l’aube des élections provinciales. La valse des promesses terminée, il ne reste plus que quelques jours avant que l’isoloir nous contraigne à élire, par choix ou par défaut, le prochain gouvernement. Depuis quelque temps, cette bête appelée cynisme s’empiffre et grossit à vue d’œil et tend inévitablement à nous avaler.